Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 16:00

Parlons du don I

Parlons du don II: étude de cas 1

 

 

 

 

Prenons une autre action en cours en ce moment à Lausanne, où la Ville reverse depuis deux mille neuf au profit d'actions de solidarité en lien avec l'eau en Mauritanie un centime par mètre cube d'eau vendu à ses habitants. C'est bien. C'est même franchement super.

 

Depuis ce printemps et pour six mois, elle a lancé l'action "Lausanne Eau Solidaire", dont l'objectif est de faire connaître ces activités de solidarité et récolter des fonds additionnels. Au niveau opérationnel, cela consiste à s'associer avec des restaurants locaux pour proposer à leurs clients de commander une carafe d'eau du robinet à deux francs pour accompagner leur repas. Et au niveau de la communication, ça donne ceci:

 

eausolidaire.jpg  source: Ville de Lausanne, journée mondiale de l'eau 2012

 

 

Rien qui vous choque?

 

 

 


 


"Buvons une eau solidaire: la carafe à 2.- dans les restaurants lausannois": Je ne sais pas vous mais personnellement ça ne m'évoque absolument pas une récolte de fonds pour un projet de développement. Mais plutôt, en même temps et en total télescopage, à la fois la polémique autour de la gratuité (ou non) de l'eau du robinet dans les restaurants ET le scandale de la privatisation de l'eau au niveau mondial* & ** - deux aspects qui sont complètement évacués de la campagne.

 

 

A cela s'ajoute que, malgré le joli papillon reçu dans ma boîte aux lettres ce printemps pour présenter l'opération, il m'a fallu me renseigner directement sur place pour démêler si oui ou non je serais frappée  d'office par une sorte de taxe solidaire dans les restaurants concernés si l'envie me prenais de vouloir boire de l'eau du robinet (je ne vous dis rien, je vous laisse la surprise). 

 


 

 

Le projet est pourtant pas trop mal pensé. Opérationnellement relativement simple à mettre en oeuvre, il pèche néanmoins par son manque de transparence et de profondeur. Ça se joue à pas grand chose, mais avec une communication aussi calamiteuse, j'ai juste envie de leur dire: "désolé mais c'est raté, les gars".


 

epic fail

For some things, there's just no excuse.

(image empruntée ici)

 

 

 

 

 

Mise à jour du 19.01.12: Oh et tiens, en parlant d'action de solidarité et d'eau plus ou moins payante au bistrot, voir aussi cet article publié le 18.07.12 par le journal canadien LaPresse. 

 

 

 

 

 

* Dont ceci n'est qu'un aspect.

** Sans parler du visuel de l'affiche, qui suggère explicitement que seul le continent africain (mais dans son gros ensemble) est concerné par les problèmes d'accès à l'eau. Alors que les projets soutenus ici ne le sont en fait que dans un pays précis, la Mauritanie. Fail.

Partager cet article

Repost 0
Published by mlle-cassis - dans métacarpe
commenter cet article

commentaires