Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 17:00

Il serait temps qu'on parle enfin un peu de la neige, dans ces colonnes, bordel.


 

Il semblerait en effet que quelque chose ait changé depuis ce fabuleux hiver en séquestration. Comme si la mère Noël (qui secoue son duvet pour parsemer de blanc routes et champs pendant la froide saison, c'est bien connu) était subitement devenue maniaque de l'aération et passait ses hivers à secouer, secouer, secouer.


 

Ainsi, si les inuits ont paraît-il plusieurs dizaines de mots pour désigner l'état de la neige, il n'y en a en français qu'un seul officiel, qu'il reste ensuite à assaisonner de pauvres adjectifs qui peinent à rendre la qualité multisensorielle de la matière.


 

Douce, froide, légère, duveteuse, croustillante, lustrée, glissante, cassante, verglacée, dure, lourde, mouillée, salée, salie. Partie.

 


 

Et on recommence.

 

 

 

Moi je m'en fous, la neige qui tombe me fait penser à du sucre glace. Et de là aux étoiles à la cannelle de Mademoiselle Cassis. Depuis ce soir où j'ai gambadé une descente de colline sur des chemins de centre-ville vierges de toute visite humaine, je rêve à chaque flocon égaré d'un nouveau Grand Soir où le monde resterait bloqué pour de bon, en apesanteur sous quarante centimètres de poudreuse.

 

 


 


Partager cet article

Repost 0
Published by mlle-cassis - dans lobe pulmonaire moyen
commenter cet article

commentaires