Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 10:00

Le vendredi, sur twitter (et sur facebook aussi), on cause lecture. Oh, les autres jours aussi, si on veut, mais le vendredi en particulier est celui où on peut, aux yeux du monde entier, faire son coming out déclarer sa lecture du moment, au moyen du hashtag #vendredilecture. Et chaque semaine, les bénévoles du blog associé comptabilisent les annonces, créent des statistiques, nouent des partenariat avec des auteurs et des éditeurs et distribuent des lots à lire et à écouter aux participants. Une chouette initiative à laquelle je participe chaque semaine avec plaisir

 

La lecture a toujours été importante pour moi, depuis le premier jour*. C'est ce type, qui dit que "l'essentiel à nous apprendre, c'est l'amour des livres, qui fait que tu peux voyager de ta chambre autour de l'humanité" (C'est quand qu'on va où, 1994), qui a probablement le mieux résumé mon rapport à la lecture. Cet espèce d'état magique qui t'extrait de ton ici et maintenant pour te projeter dans un ailleurs qui n'appartient qu'à toi. Une sorte de vie rêvée. 

 

La vie réelle étant trop courte et trop abrupte pour y perdre mon temps, j'ai toujours un bouquin dans mon sac, "au cas où, j'aurai peut-être cinq minutes à occuper pendant la journée". Mais la vérité c'est que j'ai rarement cinq minutes à occuper. Et la lecture hachée en "cinq pages dans le métro, deux en attendant le bus, trois et demi dans le bus, quatre avant de dormir" est vraiment trop frustrante.

 

Alors, depuis un peu plus d'une année, je pratique d'une autre manière. Partant du constat qu'il y a finalement pas mal de moments dans la journée où mon mental est disponible mais pas forcément mes mains (trajets, activités ménagères, insomnies), j'ai commencé à faire usage intensif de mon iPod, d'abord en empruntant des livres audio à la bibliothèque municipale, puis en les téléchargeant directement depuis les internets. Et depuis je revis. Et me réjouis de faire à pied ces trois kilomètres pour rentrer chez moi, parce qu'en plus d'entretenir ma santé et d'impressionner mes amis je vais pouvoir avancer dans mon bouquin. 

 

Et annoncer le vendredi sur twitter qu'en plus de dévorer l'intégrale George R. R. Martin depuis mon bain (six mille pages, au bas mot), j'ai terminé ce samedi la troisième partie d'A la recherche du temps perdu. Septante heures d'écoute dans les oreilles, tout de même (ah tiens, j'aurais cru plus)(bon). 

 

 

 

 

* (je me rappelle encore cet appel à ma maman au travail pour lui lire ma première phrase en direct)(ne faites jamais ça: les parents au travail en train de sauver des vies sont rarement dans les meilleures dispositions pour vous écouter ânonner pendant des heures la première phrase de "Emilie et le petit sapin")

Partager cet article

Repost 0
Published by mlle-cassis - dans métacarpe
commenter cet article

commentaires