Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 12:40

Y'a un type.

 

 

Il me fait PEUR.

 

 

Il est grand, black, imperturbable. Et j'arrête pas de tomber sur lui, sur plusieurs continents.

 

 

La première fois, en deux mille six, au retour de mon premier voyage au Burkina Faso. Au moment de sortir de l'avion pour le changement à Tripoli (Lybie), je lui suis rentrée dedans en reculant pour laisser passer quelqu'un. J'ai cru qu'il me foudroyait de ses yeux*. Probablement qu'il me jetait juste une ou deux petites malédictions de son cru (avec ses habits traditionnels il avait bien une tête de type qui a un don chelou).

 

 

Grand (du genre très grand). Black (le regard)(et le type). Imperturbable  (malgré ses habits traditionnels rigolos).

 

 

La deuxième fois, dix-huit mois plus tard, un vingt-cinq décembre, à la sortie de l'aéroport de Ouagadougou (Burkina Faso). Il venait chercher sa copine, avec qui je venais de passer trois heures au coude à coude dans l'avion. Grand (toujours en habit traditionnel). Black (vous ai-je parlé de ses dreadlocks?). Imperturbable  (malgré la cora dans son dos).

 

 

La troisième fois, au Festival cinémas d'Afrique, à l'automne deux mille huit. Et encore la semaine dernière. Deux fois. Toujours aussi grand. Toujours aussi black. Toujours aussi imperturbable.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je me demande s'il a un blog dans lequel il parle de cette fille toute petite, ridicule, qui n'arrête pas de lui rentrer dedans.

 

 

 

 

*Comme dans "foudroyer par la foudre" - mais avec les yeux. Pas "foudroyer du regard": il n'y a bien que dans les romans de gare qu'on utilise ce genre d'expression.


Partager cet article

Repost 0
Published by mlle-cassis - dans globes oculaires
commenter cet article

commentaires