Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 19:00
J'en reviens pas d'être aussi conne. Il y a 4 mois, pareil. Comme aujourd'hui. Environ 7h du soir. Il faisait nuit, il pleuvait. Et moi sur mon vélo. Avec les lumières et tout et tout! Mais un putain d'enfoiré de merde qui ne m'a pas vu. 
Bin là, juste là, maintenant, c'était pareil. Un giratoire, un refus de priorité. Un connard même pas foutu de regarder avant de se lancer. La même jambe. A 50 centimètres. 
Mourir deux fois en moins de 6 mois, ça fait déjà deux de trop. Le vélo, plus jamais. Fait chier. Enculés d'automobilistes. 
Partager cet article
Repost0
8 mars 2009 7 08 /03 /mars /2009 21:00

Lausanne est une ville merdique et si vous avez le désespoir de vous y aventurer un dimanche vous saurez pourquoi.

Déjà, parce que le dimanche le bus c'est seulement toutes les 20 minutes. Et que systématiquement, peu importe l'endroit ou l'heure de la journée, vous l'aurez raté. Et alors, fatalement, c'est long.

Mais comme vous avez de la ressource, et que raté pour raté vous n'avez pas grand chose de plus à perdre, vous vous résoudrez à en prendre un autre. Oh! pas qu'il soit plus sexy ou qu'il vous arrange! Mais simplement parce qu'il vous amène un peu moins loin de là où vous devez aller (NB cela marche aussi bien à l'aller qu'au retour).

Vous en serez néanmoins quitte pour faire le kilomètre restant à pied, et c'est là que vos séquelles de jambe cassée vous déchireront de l'intérieur pour chaque mètre supérieur aux quelques dizaines que vous tenez habituellement.

 

Une autre loi terrible du dimanche, c'est que systématiquement, au moment de rentrer chez vous il fait nuit, il pleut, et il ne reste que quelques heures avant le lundi. Et ça vraiment c'est nul. 

Partager cet article
Repost0
6 mars 2009 5 06 /03 /mars /2009 08:00

Ce matin au réveil, (dernière?) petite neige. Le crachin qui se transforme en flocons d'ouate silencieuse au détour d'une ruelle. Les voitures aux toits enveloppés vrombissent sur l'asphalte détrempé. Ce soir moi aussi je soupoudre.

Le matin. Plus tard. A l'arrêt de bus. Je croise mon petit jeune de décembre. Encore. Et tombe sur mon ancien collègue. Comme tous les jours. A qui je n'ai rien à dire et d'ailleurs je ne dis rien.
 

Au boulot je copie. Photocopie, relis et mets sous pli. La totale exécution a aussi ses bons côtés. Je me repose et je banque.
 

J'aime la neige. La neige qui assourdit, atone, alourdit, enfouit. Adoucit. Engourdit, amortit. Emplit le monde d'une clameur monotone.
 

La photocopieuse s'arrête. J'y vais.  
Partager cet article
Repost0
1 mars 2009 7 01 /03 /mars /2009 17:00
Etonnamment et contrairement à toutes mes expectatives présomptions, j'étais plutôt en forme après ma mojito party. Du coup, à peine de retour chez moi vers midi, j'ai commencé par une sieste avant de redescendre chercher cette *** pompe et d'enfourcher la bête.

La mort m'a foudroyée de part en part au premier coup de pédale.


Sinon bon ça allait. J'ai fait mes 200 mètres jusqu'à l'arrêt du bus, avec la petite (oh toute petite) dénivellation vers le haut en fin de parcours. Et quand j'ai enfourché à nouveau la chose quelques heures plus tard pour rentrer, l'air de la nuit tombée exhalait une fugacité toute printanière.




Partager cet article
Repost0
28 février 2009 6 28 /02 /février /2009 17:30
A force de me plaindre que je suis impatiente de faire du vélo, P* m'a dit il y a quelques jours "bin t'as qu'à essayer!". Les choses se précisent, puisque lundi je dois lui rendre compte de ma tentative de ce week-end. 
Ca tombe bien, aujourd'hui je devais aller à la Migros. 
Je suis donc descendue à la cave chercher la bête (qui, il faut le préciser, n'a pas de séquelles, ELLE, de cette rencontre frontale d'octobre avec un capot de voiture). J'avais la clé, j'avais le cadenas. Mais pas de chance, quatre mois de non-utilisation... les pneus sont à plat. Et impossible de remettre la main sur cette *** pompe! 
Du coup j'ai remis le retournage de cave à plus tard et je suis allée à pied. Ce sera pour demain!

Mais le problème, c'est que demain... Ce sera nettement moins drôle: j'aurai la gueule de bois.
J'sais bien qu'il ne tient qu'à moi de ne pas me saoûler à mort le samedi soir. Mais bon. Ce soir j'ai défilé de mode d'une copine fashion designer. Et le petit mojito par dessus la coupe de champagne... puis un autre et encore un autre... Impossible d'y couper! Ah la la, ce que la vie est dure ces jours! 
Partager cet article
Repost0
26 février 2009 4 26 /02 /février /2009 20:00

Il ne t'appelle pas? Il ne répond pas à tes messages? Il fait semblant de ne pas te connaître en soirée? Arrête de rêver, il N'est PAS intéressé! 

 

Oui mais... ça marche aussi pour les amis? 

 

Ce soir, quelqu'un que je pensais proche devait passer chez moi. Pour rattraper le coup d'avoir préféré aller au sport quand je l'appelais hier en larmes. J'avais pâtissé exprès des muffins terribles au chocolat et au piment. 

Pas venu. Pas de nouvelles. 

Je regrette, mais je vaux bien mieux que ça. Prévenir est un minimum d'éducation. Je ne suis pas à disposition. 

Et celui-là n'est pas mon ami.   
Partager cet article
Repost0
23 février 2009 1 23 /02 /février /2009 19:00
Bon bin voilà, c’est fait. Premier jour de boulot. Et ensuite… physio. Parce qu’on n’arrête pas une équipe qui gagne. Et il faut dire que depuis que P* et moi avons trouvé notre rythme de croisière, tout va comme sur des roulettes. Sans question ni complication: je souffre, il me dit d’arrêter de me plaindre.
Moi je dis, un type qui insiste tellement pour te voir deux fois par semaine et te faire faire des tas de sport pour te remettre en forme, c’est louche !

Et c’est vrai que cette journée était très physio ! Depuis que j’essaie le plus possible de laisser mes béquilles, je pensais être entraînée... Mais après huit heures debout, à faire des allées et venues entre les bureaux et les étages, la demi-heure d’entraînement intensif était peut-être celle de trop. La tisane et bout de gâteau chez J* m’ont achevée et au moment d’arriver chez moi chaque pas m’acidifie une nouvelle brûlure…
La bonne nouvelle, c’est que même si en salle, j'ai fait cinq minutes de vélo aujourd’hui !
Partager cet article
Repost0