Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 mars 2010 2 02 /03 /mars /2010 14:00

C'est le printemps, c'est le printemps! Lalalalalalalère c'est le printemps! Enfin un peu de chaleur, enfin un peu de soleil. Et la vie est belle.

Belle? Oups pardon. Non.

Avec le printemps s’en vient une foule de nouveaux soucis, petites angoisses et grandes contrariétés. Comme si, déjà, on avait que ça à faire. Tout-à-coup d’un jour à l’autre il faut ressortir jupes et sandalettes, troquer vestes en laines contre lunettes de soleil, assortir couleur de cheveux et nouveau bronzage. Non mais je vous jure.

Repost 0
Published by mlle-cassis - dans lobe pulmonaire moyen
commenter cet article
18 février 2010 4 18 /02 /février /2010 14:00

Le printemps le printemps! 


Reflets bleus sur une vitre d’immeuble, le
ciel à deux doigts de la ligne de mire. Pour un peu on fantasme la terre s’ouvrir. Les arbres fleurir, les plantes bruire, l’écorce lisse au coin des parcs envahis d’enfants bruyants. Un jour, bientôt. Demain.  

 

L’hiver c’est la mort. Plus d’odeurs, pas un bruit. Les sens anesthésiés par le froid.

 

Mais l’hiver est mort ce matin. Un 18 février, quatre jours après la fête de l’amour. Vie, chaleur, sang rouge qui bat les tempes.

 

A huit heures dans la forêt le brouillard comme si chaque particuligneuse étuvait. Un samedi matin de septembre aux premières pluies. Mais c’est la vie qui court sous le ruisseau gelé et romp la routine alanguie des heures monotones.

Repost 0
Published by mlle-cassis - dans lobe pulmonaire moyen
commenter cet article
4 février 2010 4 04 /02 /février /2010 16:16

Il arrive parfois, quand ça fait quelque temps qu’on écrit dans des blogs, qu’on perde prenne un peu de temps pour remodeler les fonts du site. La semaine dernière tiens, je me suis enfin décidée à harmoniser les pages, articles et commentaires. Pas de la maniaquerie, non non. Juste une histoire de cohérence.

 

Cohérence quand même qui m’interpelle quand je me rappelle qu’à la base le blog de mlle-cassis avait été créé pour déverser quelque part dans le wired des lamentations auto-centrées de genou cassé (et par conséquent fermé le jour où officiellement tout cela était réparé). Sauf que ce n’est pas réparé. Mlle-cassis retourne ce printemps passer quelques heures en apesanteur au 14e étage d’un donjon triste (avec visite express aux oubliettes) ; appréhende un peu de se retaper le cycle narcotiques-béquilles-muscu; mais – soyons honnêtes – se réjouit aussi de passer une semaine à rien glander à la maison en attendant d’être à nouveau déclarée apte à bosser.

 

Parce que oui, mlle-cassis a changé. Elle ne passe plus ses journées à pleurer son vélo, son plateau, son hosto. A vrai dire en ce moment elle est plutôt talons hauts et mascara. Pour un peu elle deviendrait presque une vraie fille.

 

Alors peut-être est-il temps désormais de revoir le concept même de ce blog. Maintenant que je sais mettre à jour des fonts, ce sera facile. Comme titre je propose : « les pavés en talons c’est lolifiant ». Et en sous-titre « la vie des mes bottines est tout à fait fascinante ».

Repost 0
Published by mlle-cassis - dans lobe pulmonaire moyen
commenter cet article
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 17:50

Une semaine plus tard, 16h50 GMT (17h50 heure locale), 100 pieds au-dessus du néant, l’iridescence d’un ruban crépusculaire s’étire à l’infini sur l’horizon.

Repost 0
Published by mlle-cassis - dans lobe pulmonaire moyen
commenter cet article
12 janvier 2010 2 12 /01 /janvier /2010 17:25

Miracle! En ce mardi 12 janvier, 16h25 GMT (17h25 heure locale) : il ne fait pas (encore tout à fait) nuit. Centre-ville de Lausanne, un parc. Tout est blanc – blanc blanc blanc ! – les tilleuls dénudés, le Palace ennoëlisé, kitschisé, sublime. Presque un trille de fauvette. Nom de Dieu !

 

 

Mardi 12 janvier, 16h25 GMT (17h25 heure locale), centre-ville de Lausanne, c’est le printemps…

Repost 0
Published by mlle-cassis - dans lobe pulmonaire moyen
commenter cet article
20 novembre 2009 5 20 /11 /novembre /2009 18:00
L'année a tourné. Incontestable. Finies jupettes et lunettes de soleil estivales, on est vraiment en novembre. Les décos dans la rue, les petites dames élégantes en épais manteaux. Le brouillard. 
Ce soir, foggy friday oblige – well ladies if you've nothing else urgent to do, please feel free to leave. 
Alors bon je parcours l'anomie parkinguière de mon way home quelque part à mi-chemin entre l'ombre et la lumière. Mais oui! A 17h15 il fait encore presque jour, à 17h30 complètement nuit. Enfin presque. Pas tout à fait. 
Car ma ville est ainsi conçue pour qu'à 17h26 très précises un vendredi 20 novembre, il fasse nuit au nord et encore un peu jour au sud. La promesse d'un frimas imminent d'un côté, la perspective d'un apéro en terrasse avec des amis les doigts de pied en l'air de l'autre. Ils auraient déplacé la Pontaise à Ouchy? Improbable. 
Improbable comme le badeau badant par là qui finit par interroger le réel. Les fenêtres illuminées, de la rue, comme un théâtre ouvert sur l'univers intime de côtoyeurs anonymes. Renversement de l'axiome regardant-regardé, mise en abyme de l'univers intérieur, tout ça. Et foggy friday oblige, des fantômes luminescents qui contournent de pédestres ombres. 



L'an passé à la même heure j'onirisais en apesanteur, princesse otage d'un château aquatique. J'avais oublié le réconfort des lumières de l'avent, un peu avant l'heure, quand la nuit s'abat sur la ville. L'excitation de tant de fêtes bientôt, l'odeur des épices et des mandarines, les marrons bien au chaud dans la poche. Divagation romanesque entre deux songes, pour le reste j'ai oublié. 
Repost 0
Published by mlle-cassis - dans lobe pulmonaire moyen
commenter cet article
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 17:11
Des semaines d'amnésie et la boucle est bouclée. L'automne en une bise et novembre déjà. 
Un an de passé. C'est l'hiver. Tourbillons engouffrés dans le cou, amas de feuilles embusquant la glissade. Atmosphère qui pique le visage. On respirerait du sel pour autant qu'en bord de mer. 
Mais ce n'est pas l'antiseptique aseptisée d'un 14e étage!
Repost 0
Published by mlle-cassis - dans lobe pulmonaire moyen
commenter cet article
28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 20:00

Vingt heures, temps des encore possibles. A courir partout sans cesse on en oublierait de regarder la lune. Qui luit, qui bruit. Compagne silencieuse des soirs d'hiver et des nuits d'insomnie. Si j'avais un chien bien sûr je la tutoierais chaque soir. Mais à défaut je m'invente une sortie à la boîte aux lettres pour profiter, un instant, de la quiétude du soir qui tombe.

Fracas du train, cliquetis de l'arrosage automatique, au loin le tigre d'un moteur. Odeur de pipe au détour d'un immeuble. Bonjour Monsieur qui fume sur ta terrasse, ça va bien ce soir?

Un ballon chtonke et rechtonke – tiens c'est l'heure du foot sur la place de jeux...

Ronron du chapute du quartier au détour d'un muret, salut voisin c'est à cette heure que tu rentres? Tu fais bien de mater la voisine sur sa terrasse, elle est plutôt jolie.

Dix petites marches et je reviens au nid. Lessive qui sèche, chat qui miaule. Portable qui m'attend à la cuisine, brûlant de travailler toute une nuit. On a beau dire, le soir c'est quand même mieux dans la rue.  

Repost 0
Published by mlle-cassis - dans lobe pulmonaire moyen
commenter cet article
28 juillet 2009 2 28 /07 /juillet /2009 14:00

Les périodes d'amnésie, de plus en plus lointaines, de plus en plus soudaines, me frappent comme au milieu de la gorge. Non que je peine à atteindre de hauts degrés d'incandescence. Mais que la vie s'écoule, pareille à elle-même, un lent ruisseau en herbe tendre, un après-midi d'été sous les drus feuillages. 

 

La ville vrombit. La ville ourdit. Et moi je flotte. 

 

A quinze mille pieds de là. 

Repost 0
Published by mlle-cassis - dans lobe pulmonaire moyen
commenter cet article
10 juillet 2009 5 10 /07 /juillet /2009 19:00
La mer... Ah! La mer!

La mer qu'on voit danser, la mer qu'on voit changer. La mer qu'on voit sombrer, parfois, chargée de lourds orages au large et saoûlée de langueurs océanes...

Ondule et scintille. Chante, danse, vrille.

Le sable dans les yeux, le vent dans les cheveux, Istanblue gargouille et ma gorge est bleue. Et moi aussi me noie en des liqueurs océanes.
Repost 0
Published by mlle-cassis - dans lobe pulmonaire moyen
commenter cet article