Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2010 2 22 /06 /juin /2010 16:00

Monsieur le gérant,

 

Je vous écris pour vous faire part de mon raz-le-bol concernant la façon kafkaïsante dont les locaux à lessive sont gérés dans mon immeuble. En effet depuis quelques mois la situation, qui n’était déjà pas simple, s’est dégradée au point de devenir clairement insupportable. Voyez plutôt :

 

En situation de base, je peux me servir selon le planning des machines à laver et du local à étendage deux fois par mois, de 17h à 22h. Etant donné que je rentre du travail vers 19h, il me reste environ 3h pour laver et faire sécher mes affaires de deux semaines, tout en partageant les locaux avec un autre locataire. Autant vous dire que c’est court. Très, très court. Voire pas réaliste du tout.

 

Du coup, comme tout le monde, il m’est arrivé de profiter qu’une machine soit libre pour faire tourner une lessive (30 minutes !) – tout en essayant dans la mesure du possible de m’arranger avec le locataire inscrit sur le planning et de ne pas squatter les locaux à étendage.

 

Depuis quelques semaines, plusieurs rappels à l’ordre ont été émis parce que le planning n’était pas assez respecté. Soit.

 

Mais avec toute la bonne volonté du monde, quand on commence à devoir faire la lessive à la main et étendre dans son salon pendant des jours pour que ça sèche ; qu’on vous demande de balayer les locaux alors qu’un concierge professionnel est engagé par la gérance pour entretenir les espaces communs ; qu’on vous flique jusqu’à vous demander des rapports par téléphone sur votre activité lessivière; qu’on ne peut pas fermer les locaux pour protéger ses affaires des « échanges involontaires » ( !!!) parce ce que les clés sont confisquées; et que, comme il m’est arrivé ce matin, on retrouve ensuite ces mêmes locaux fermés à clé avec ses affaires en otage dedans, la goutte d’eau commence à sérieusement déborder du vase.

 

Aussi je vous demande expressément de trouver une solution à ce problème qui devient une montagne et qui met sur les dents l’entièreté de l’immeuble. Par exemple en organisant une distribution des clés aux locataires en fonction du planning. Tout simplement.

 

Salutations,

 

mlle-cassis du sirop à vélo

Partager cet article

Repost 0
Published by mlle-cassis - dans podologie
commenter cet article

commentaires

Nekkonezumi 22/06/2010 16:27



T'exagères, tu n'as qu'à être sale.