Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2011 4 13 /01 /janvier /2011 16:00

Ami de l'internet, 

  

 

Nous avons déjà abordé ensemble, je crois, le principe du jeu de l’oie. Mais oui, tu sais, celui qui consiste à dire que la vie c’est comme un jeu de l’oie, tu essaies de faire avancer ton petit bonhomme dans une certaine direction et régulièrement des obstacles (ou des facilitateurs) viennent te faire des blagues. 

 

 

Quand j’étais petite, j’y jouais beaucoup, au jeu de l’oie. Pas vraiment par choix mais va seulement enterrer ton enfance dans un chalet à la montagne sans télé pendant toutes tes vacances d’hiver avec comme seul compagnon un petit frère un peu naïf qui ne sait pas encore bien compter. 

 

 

Aujourd'hui, c’est un peu comme quand j’étais petite et que je trichais pour gagner. Sauf que cette fois c’est ma boîte qui s’est fait enc* emberlificoter. Un manque d’attention et paf ! on leur a bazardé quelques millions en douce sur une histoire de docs mal fagotés. Ces quelques millions, j’ai calculé, correspondent à mon salaire annuel pendant deux-cents vingt-deux ans.  

 

 

Du coup je me prends à rêver que le double six réalisé il y a quinze mois (se faire engager à bon prix pour un job moyennement compliqué à deux pas de chez moi) ne se transforme en aller simple pour un tour de toboggan. Mais oui, tu sais, celui qui te fais passer de la case quarante-cinq à la case trois en un tour de main, sans vraiment que ce soit ta faute et pourtant. 

 

 

Il y a deux ans pile-poile, quand j’habitais chez ma mère faute de pouvoir me débrouiller seule avec mon genou cassé et que je n’avais pas droit au chômage parce qu’il manquait trois semaines à mes cotisations. C’est là que j’ai peur, très très peur, que le toboggan m’emmène. 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by mlle-cassis - dans lobe pulmonaire moyen
commenter cet article

commentaires

Wphenix 25/01/2011 17:47



C'est dingue ce que les post nostalgique fleurissent autour de moi. C'est une bonne idée nan ?


En tout cas merci pour la lecture !



raph 14/01/2011 09:34



Les risques qu'ils te cassent les genoux sont assez faibles, même si c'est des russes



mlle-cassis 13/01/2011 21:20



Les gris-gris porte-bonheur sont toujours les bienvenus! C'est juste que c'est mon premier job d'adulte à durée non-limitée et que la stabilité me va plutôt bien. J'aimerais ben que pour une fois
ce soit moi qui décide de quitter un poste et non l'inverse...



Nekkonezumi 13/01/2011 18:43



Caramba, faut-il envoyer un gri-gri porte bonheur ?