Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 09:00

Chaque année, depuis des millénaires, inébranlablement, imperturbable, mon chatoyant et soyeux corps de naïade prenait une petite pause printanière le temps d’un week-end prolongé, pour s’engorger de sécrétions dégueu qui me filaient la goutte au nez et la sexytude d’un ours saoûl.

 

Cette année, non. Cette année, rien. Pas un reniflement, pas un miasme, rien du tout.

 

Pas même l’ombre d’un printemps.

 

 

 

 

Ceci expliquant peut-être cela.

 

un lien ici vers l'épisode I

Partager cet article
Repost0

commentaires

N


J'aime beaucoup l'image de l'ours saoul.



Répondre