Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 22:22

Je réponds ordinairement à ceux qui me demandent raison de mes silences: que je sais bien ce que je ne dis, c'est pour ça que je me tais. 

 

 

Qu'aux chauds-froids je préfère les clairs-obscurs. Au plat la pente. Et les descentes dans l'air noir. 

 

 

De l'encre de l'orage aux dernières lueurs du jour se construisent et s'empilent des mille-feuilles interminables. 

 

 

Sur la gauche, juste avant d'obliquer à droite vers la descalade finale, quelques anciennes maisons bourgeoises jettent à la face du monde leurs métaphores pâtissières. 

 

 

Tandis que dressé sur son auvent, trois mètres de liberté sur trente centimètres de large, un chat roux se fait sentinelle de la rue qui lentement s'enfonce dans la nuit. 

Partager cet article

Repost 0
Published by mlle-cassis - dans lobe pulmonaire moyen
commenter cet article

commentaires